Choisir son auto-école

Véritable rite de passage moderne, le permis de conduire est la cible régulière de critiques quant à son prix, la rigidité de son fonctionnement… Réformes et nouveaux acteurs tentent de rajeunir l’examen.

Les auto-écoles en ligne low-cost 

Le constat de l’onérosité des formations à la conduite a inspiré plusieurs auto-écoles low-cost, qui proposent aujourd’hui un apprentissage connecté complet pour environ 750 euros. Tirant argument de la souplesse que permet un entrainement en ligne, Ornikar et En Voiture Simone proposent de se former avec autonomie : le Code de la route est révisé via une plateforme en ligne, et les heures de conduite se font grâce à un réseau d’enseignants diplômés et équipés de voitures à double commande. Il est possible de choisir son professeur et d’évaluer la qualité de l’enseignement. L’école prend en charge les formalités administratives pour inscrire en candidat libre son client, qui se présentera au concours quand il s’estime formé. Quelqu’un s’étant déjà inscrit dans une auto-école peut rejoindre la plateforme en fournissant son dossier à Ornikar, qui assurera le reste de la formation.

Les avantages de ces offres sont significatifs quant au prix : une heure de conduite est à 34.95 euros sur Ornikar, 39 euros sur En Voiture Simone, quand la moyenne d’une auto-école classique est autour des 50 euros. En revanche, il faut garder à l’esprit que le forfait permis promis à 730 euros ne vaut que pour une vingtaine d’heures de conduite, ce qui est souvent insuffisant pour se former complètement.

Si vous souhaitez vous inscrire, il convient de se renseigner en amont sur la présence d’enseignants dans votre commune : si les citadins des plus grandes villes françaises sont assurés de bénéficier d’une couverture solide leur permettant de choisir leur enseignant, ce ne sera pas forcément le cas partout ailleurs.

Comment choisir une bonne auto-école de quartier

Dans ce cas de figure, ou si vous préférez la proximité et le suivi que vous permettent les auto-écoles installées, n’oubliez pas de consulter sur le site de la préfecture leur taux de réussite avant d’arrêter votre choix.

Demandez également quelle est la durée du contrat de formation, afin de ne pas être lié par un délai contraignant vous imposant de payer à nouveau si vous n’obtenez pas le permis dans les temps. Concernant les méthodes d’apprentissage, préférez une école proposant de véritables cours de Code à celles se contentant d’organiser de simples tests sur DVD.

Concernant l’épreuve théorique, il est possible depuis le 13 juin 2016 de l’effectuer dans des centres appartenant à sociétés privées. La Poste et SGS ont notamment obtenu l’agrément leur permettant d’organiser dans leurs locaux les examens du Code, pour un total estimé à environ 700 centres, en complément des 550 que propose déjà l’Etat. L’inscription peut se faire par le candidat sur le site de l’hébergeur choisi : sur La Poste ou SGS, pour 30 euros et à condition qu’il soit déjà inscrit en préfecture, mais certaines auto-écoles prennent en charge l’inscription du candidat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *